Édition #4 | MODE
Eliane Heutschi

Savoar Fer

Nos chemins avec Eliane se sont croisés à l’Institut Français de la Mode. Nous avons fait le même programme dédié aux entrepreneurs avec un an d’écart. Quand Eliane m’a raconté sa démarche de retour aux techniques ancestrales pour ensuite les utiliser d‘une façon novatrice dans la mode, je ne tardais pas trop avec ma proposition du rendez-vous dans son atelier. Toucher ses pièces, c’est comme entrer dans un monde où le passé embrasse l’avenir.

Marianna, fondatrice de Face to Face Paris

Eliane Heutschi, créatrice de vêtements faisant revivre un savoir-faire oublié

La marque [ savoar fer ] est une transcription phonétique du mot original “savoir-faire”. Elle est le reflet parfait de l’intention de sa créatrice : effacer les images datées qui marquent fortement les savoir-faire ancestraux et n’en garder que l’essence, l’intelligence de la main.

« De retour d’un voyage au Pérou, où j’ai appris des techniques ancestrales de tissage pour concevoir des objets traditionnels, je prends conscience que beaucoup de savoir-faire tombent en désuétude, car ceux qui les maîtrisent et les transmettent n’ont pas su renouveler les formes des objets/vêtements dans lesquels ils s’incarnent.

Adieux napperons et autres accessoires de grand-mère. je passe des mois avec des artistes de la main, ces esthètes pleins de façons, afin de découvrir et maîtriser les rouages de leurs arts.

Depuis cette époque, chaque saison, je choisis un savoir-faire que je revisite à travers des vêtements contemporains. »

Chaque collection fait revivre un savoir-faire oublié

« Je pense mes collections comme les différentes définitions de [ savoar fer ] dans un dictionnaire. Chacune différente, mais représentant la signature de la marque. Les pièces sont fabriquées en France et dans le pays de l’artisan. Chaque étiquette de vêtement porte le nom de l’artisan et des mains qui sont intervenues dans son processus de fabrication. »

Une invitation renouvelée à nous libérer de nos a priori sur ces anciennes techniques

Vous vous souvenez du point croix? Intriguée par le charme „pixelisé“ du point croix, je veux changer la perception de cette technique.

L’utilisation de certaines techniques semble limitée à certains contextes et à certains produits. C’est le cas du point croix. Mais pourquoi? Les différentes techniques ne sont-elles pas autant de langages?

Le choix d’un langage ne détermine pas ce que l’on peut dire en l’utilisant. Ce raisonnement doit être appliqué aux techniques et aux savoir-faire ancestraux. Sorti de son contexte, le point croix peut être hautement contemporain. J’agrandis le point croix, utilise de nouveaux matériaux et patrons, revisite des lignes familières comme notamment le veston ou la veste en jean.

Il résulte de cette interprétation personnelle du point croix tout comme de ces vêtements iconiques une collection forte et contemporaine.

autres portraits de créateur