Rosamen Bado Portrait
| MODE |

Rosamen Bado

Nathalie, créatrice de Rosamen Bado, des vêtements au style hybride et détonnant

Nathalie puise son inspiration « mix & match » et sa passion pour les robes dans son enfance pour créer des vêtements hybrides entre inspiration vintage et moderne. Le bombers LEO au porté porté habillée ou sport est un bon exemple de l’hybridité de Rosamen Bado.

“J’avais toujours pensé que je n’arriverais pas à créer ma propre marque parce que je ne venais pas du bon milieu social. Une fois que j’ai cessé d’être dans le “oui mais” et que je me suis lancée, tout s’est fait naturellement. Tout n’est pas facile, mais fluide. Le nom Rosamen Bado est un hommage au prénom de ma mère, haïtienne.”

Rosamen Bado Mode
Rosamen Bado Mode
Rosamen Bado Mode
Rosamen Bado Mode
Rosamen Bado, la marque de vêtements au souffle de vie

Dès le lycée, Nathalie a su qu’elle désirait créer sa propre marque de vêtements. Ce sont des chemins de traverses, ceux que nous font parfois emprunter la vie, qui l’y ont menée.Je n’avais pas les moyens de me payer une école de mode. Je suis entrée dans le secteur d’une manière différente.” Studieuse, elle se lance dans le merchandising après avoir obtenu une licence de philosophie. “J’ai pensé que c’était un bon compromis : j’étais dans le milieu de la mode même sans être styliste.» Elle rejoint une grande maison de luxe française pour laquelle elle travaille plusieurs années sur la Côte d’Azur puis à Paris.

Lorsque je suis tombée enceinte de ma fille, j’ai eu beaucoup de soucis de santé, il y a eu des risques pour elle et pour moi.” C’est cette étape difficile et marquante qui la pousse à se reconnecter à sa passion et à persévérer. Ça m’a donné énormément de force. La vie ne tient pas à grand-chose, alors j’ai décidé de trouver des solutions sortir des pièces en parallèle du travail.” De là, tout s’est fait dans la fluidité.

Rosamen Bado Mode
Des vêtements hybrides entre inspiration vintage et moderne

Le premier modèle à sortir est le bombers LEO au col amovible, “son hybridité représente bien ma marque, elle peut avoir un porté habillée ou sport.”

Nathalie va puiser son inspiration « mix & match » et sa passion pour les robes dans son enfance : “J’avais un côté garçon manqué mais j’adorais les robes de princesse, je les portais toujours avec des baskets !” Petite fille, elle jouait déjà avec les contrastes et les tenues dénichées dans les friperies avec sa mère. 

Entre autres, jacquard et velours donnent vie à des pièces hors des carcans et pourtant familières. Elle s’inspire notamment “des femmes afro-américaines des années 50, 60 et 70. « Les vêtements que je trouvais petite dans les friperies pouvaient ressembler à ça.” Ses études de design laissent aussi leur marque dans les volumes qu’elle aime particulièrement nicher dans les manches.

Rosamen Bado Mode
Rosamen Bado Mode
Rosamen Bado Mode
Des tissus de maisons de luxe pour un esprit éthique et d’up-cycling

“C’est important aujourd’hui de parler de mode éthique et responsable, mais je ne prétends pas sauver le monde avec mes vêtements. C’est juste normal !”

À l’opposé de la fast-fashion, Rosamen Bado pense la création dans la durabilité. “Je crée mes pièces avec des fins de rouleaux de maisons de luxe. Je trouve ça très excitant, moi qui adore la fripe, d’arriver dans un lieu sans savoir ce que je vais trouver.”

“Tous mes vêtements sont réalisés à Paris et les boucles d’oreilles sont faites en Savoie.” La créatrice a fait le choix de ne travailler qu’en France dans une démarche collaborative et de soutien aux jeunes talents et entrepreneurs français. “Je trouve ça important d’aider la modéliste qui travaille aussi en indépendante et qui a le même âge que moi. Je préfère collaborer avec ces personnes et avoir de vrais rapports humains qu’aller fabriquer moins cher ailleurs. On a tout ce qu’il faut ici et il faut le préserver!”

Nathalie a encore mille idées et envies en tête ! La ligne des accessoires sera bientôt plus développée avec des bijoux et sacs en tissu notamment. 

Rosamen Bado Mode
Rosamen Bado Mode