MAROQUINERIE

Alice Bureau et Valentine Cloix

Martès

Martès, la maroquinerie modulable imaginée par le duo Alice Bureau et Valentine Cloix

Alice Bureau et Valentine Cloix sont devenues amies aux Arts Déco en design vêtements. Le hasard a voulu qu’elles soient toutes deux prises par le designer Felipe Oliveira Baptista en fin d’études, et ensuite chez Lacoste. Ces années partagées au sein du même studio, les ont convaincues de se lancer ensemble dans la création de leur propre marque de maroquinerie. Éthique et haut-de-gamme, Martès propose des modèles de sacs modulables et adaptés aux femmes actives. Leur leitmotiv, à l’origine de chacun des designs : « Les mains et l’esprit libres » 

« Nous désignons toutes les deux nos sacs en essayant de créer des formes intemporelles. Cela demande d’étudier le style, les comportements des femmes avec leur sac. Nous faisons beaucoup de recherches de formes pour trouver ce qui va être le plus fonctionnel pour répondre au mieux aux besoins. »

Martes Maroquinerie
Martes Maroquinerie
Martes Maroquinerie
Martes Maroquinerie
Martès est l’union de la qualité et de souplesse

Pour être fidèle à une envie de petite production, Martès fabrique une cinquantaine de pièces par modèles avec des sélections de cuirs essentiellement italiens. « Comme nous achetons souvent des stocks de cuir de maisons françaises, nous sommes parfois limitées. Nous ne fermons pas du tout la porte à ça, sinon, ce seraient des cuirs jetés, cela permet de réutiliser des peaux. » Et de créer des séries exclusives tout en proposant à leurs clientes « des produits entre 400 et 500 euros, mais avec des cuirs qui sont normalement sur des sacs à 2000 euros. »

Cette chasse aux trésors est très aléatoire et donne beaucoup de souplesse à Alice et Valentine. « Le cuir vernis par exemple, ça faisait très longtemps qu’on en avait envie, mais pas du tout de cette couleur là. La matière influence beaucoup le choix et elle donne même parfois des idées de forme, on ne peut pas toujours tout faire dans toutes les matières. » Ce qui convient aux deux jeunes femmes qui recherchent le chic, l’intemporel et le pratique.

Martes Maroquinerie
Une marque engagée pour améliorer le quotidien des femmes

« La banane est arrivée naturellement, c’est le modèle auquel on a tout de suite pensé. C’était un objet dont on a besoin, en tant que femmes citadines, dans tout notre quotidien. » Ce sac peut donc se porter de trois façons différentes, grâce à un système de pressions. Tous les modèles sont dessinés dans cet esprit d’adaptation.

Si aujourd’hui le duo travaille sur la création d’autres modèles et développe une activité de conseil à la création de marque, il s’engage aussi dans des projets liés aux problématiques féminines. En décembre 2018, Martès s’engage auprès des Dyonisages femmes pour la Nuit des Relais, organisée par la Fondation des femmes. Un événement pour lutter contre les violences faites aux femmes. Une expérience qu’Alice et Valentine comptent bien réitérer sur les prochains mois.

Martes Maroquinerie
Martes Maroquinerie
Martes Maroquinerie
Le choix de monter une marque éthique en circuit court

Leur expérience chez Lacoste leur a permis de connaître les différentes facettes de leur métier avant de se lancer : « Nous avons appris les deux méthodes : la grande distribution en travaillant avec des usines à l’étranger, et le défilé avec des ateliers à Paris ou en France. » Mais leur choix était déjà fait : monter une marque éthique avec de petites productions. « Nous rencontrons beaucoup de fabricants français et italiens, c’est une volonté de rester dans un circuit très court. » 

Pour les aider dans leur nouvelle expérience, Alice et Valentine peuvent compter sur leur clan, leur famille. « Nous avons beaucoup d’amis talentueux qui sont de la photo, de la scénographie, du graphisme. L’idée était de mettre tout ça à profit dans cette marque et d’avoir un échange général. Les victoires sont agréables à savourer à plusieurs, ça n’a pas de prix ! »

Martes Maroquinerie
Martes Maroquinerie
Martes Maroquinerie
Martes Maroquinerie