MAROQUINERIE

Archipel Maroquinerie
Sébastien Cordoleani

Archipel

Sébastien Cordoleani, fondateur d’Archipel, de la maroquinerie à la croisée des chemins entre architecture, ingéniosité et design

Archipel, c’est une discipline archi – pelle, l’architecture de la peau, sans couture, avec le minimum de matière, nait sur une île, Isola Comacina, puis développée sur une autre, la Corse avant de s’implanter à Paris.

C’est une collection intemporelle qui ne cesse de grandir. En 2018, nous avons sorti les pincés, un tout nouveau système de fermoir, le N°12 et une collection capsule : ECLIPSE, un Total Black avec une finition Nickel Noir et tranche noire.

Archipel Maroquinerie
Archipel Maroquinerie
Archipel Maroquinerie
J’ai longtemps utilisé un sac de facteur des années 40 et toujours rêvé de réaliser mon propre sac, mais jusqu’alors rien ne me prédestinait à créer ma propre marque.

Je suis designer industriel de formation, passé par l’Ensaama puis l’Ensci les ateliers Saint Sabin. J’ai toujours réalisé des maquettes papier pour mes projets. Cette pratique a influencé ma manière de penser en pliant et en galbant les feuilles.

Après ma résidence à la Villa Kujoyama à Kyoto, j’ai commencé à réaliser du mobilier, des luminaires et petits objets de l’habitat avec une discipline inspirée de l’origami. Ceci, m’a valu en 2012 d’être invité à réfléchir à une gamme d’objets en cuir en résidence sur une île, seul, l’isola Comacina en Italie.

L’idée est née au fil des rencontres et des demandes, d’abord mon frère qui me rend visite sur Isola Comanica et pour qui je réalise un premier sac plié, d’une seule feuille pour réunir ses emplettes de voyages, puis un autre cadeau, un sac à main quotidien (le N°2 actuel) qui a vu naitre le N°1 pour réunir les essentiels (téléphone, porte monnaie etc.), le N°3 plus grand qui répondait toujours à des demandes très concrètes de proches, de connaissances, d’amis d’amis, etc…

J’ai ensuite habité à Barcelone, à Mexico, au Japon et en Corse… Je suis revenu m’installer à Paris avec un défi personnel, celui de travailler au plus proche des ateliers historiques de la Capitale et de créer un Atelier pour réaliser entièrement nos sacs à Paris.

Archipel Maroquinerie
J’ai eu envie de Faire, à mon tour. Réaliser des sacs moi-même m’avait poussé à travailler autrement : sans couture

J’ai travaillé pendant dix ans avec des artisans Tisserant de palme, confiseur, avec Petit h d’Hermès, Ligne Roset ou Gandia Blasco à Valencia, un ami Luthier à Pigna, en nourrissant un projet de recherche fondé sur les matières naturelles et les gestes artisanaux qui me fascinent.

La marque a été lancée officiellement en 2016, avec un financement participatif et je suis à présent accompagné par l’Adc et la Fondation de la Banque Populaire pour développer la collection.

Tous les sacs sont pensés avec une seule pièce de cuir galbée, mise en forme à la main et maintenue grâce à l’anse. Le réglage se fait à l’intérieur du sac pour ne pas modifier son apparence et rester extrêmement léger et pur visuellement.

Nous utilisons des matières nobles, durables qui se patinent dans le temps, le laiton massif pour les boutons et le cuir à tannage végétal (le tannage végétal est l’opération de transformation d’une peau animal en cuir, historiquement le mot tannage vient des tannins contenus dans les écorces d’arbres tel que le quebradcho, le mimosa, le chêne, selon les localités). Ce procédé naturel permet d’obtenir un cuir avec une main vigoureuse. Nous l’utilisons en forte épaisseur : 3mm

Ainsi le sac est toujours bombé et semble bien rempli ! Qu’il soit plein ou vide.

Archipel Maroquinerie
Archipel Maroquinerie
J’ai eu envie d’exploiter la flexibilité du cuir pour inventer un fermoir particulier, différent des boutons magnétiques

J’ai détourné une pièce de sellerie proposée par le fournisseur de la Garde Républicaine. Les boutons sont fixes et c’est le cuir pincé que l’on passe et lâche pour refermer le sac.

Ce parti pris audacieux et risqué, car il nécessite une forme d’apprentissage, est en fait un succès. Nos clients et clientes sont ravis d’utiliser un sac dont eux seuls détiennent la clef et maîtrisent le geste.

Archipel Maroquinerie
Tous les sacs sont fabriqués à la main par mes soins dans notre atelier à Montmartre et sont labellisés fabriqués à Paris depuis 2017

Nos sacs sont mixtes, nous sommes présents sur différents continents avec des points de vente à New-York, Chicago, Hong-Kong, Tokyo, Genève, Londres, etc… Nous nous apercevons avec plaisir que dans toues les cultures, l’ensemble de nos sacs, grâce à leur sobriété, ravissent hommes et femmes.

Mood Photography : Jeremy Benoemoun, Style : Emma Gschwindt, Model : Garance Morose | Atelier et Product Photography : Atelier Archipel | Portrait Photography: Mario Simon LaFleur

Disponible sur le Story Shop