Alexandra Senes

| MODE |

Kilometre Paris

J’ai entendu parler de Kilometre Paris à l’occasion de Anti Fashion organisé par Li Edelkoort. Avec un peu d’audace,  j’ai écrit à Alexandra qui a accepté un rendez-vous. 

Notre rencontre fut de celle que l’on prévoit longtemps à l’avance sans trop savoir à quoi elle mène. Quand Alexandra m’a ouvert la porte de son atelier/appartement, j’ai eu la sensation de pouvoir lire tous ses voyages dans ses yeux clairs. Un bronzage naturel, un sourire qui ne quitte jamais son visage, un personnage tout à fait exceptionnel s’est dévoilé à moi. Un moment précieux. 

En sortant, elle m’a crié : « Oui, c’est un oui pour participer à ton évènement si ce n’était pas encore clair pour toi ! » En effet, elle faisait bien de me le préciser. 

Marianna Szeib, fondatrice de Face to Face Paris

Alexandra Senes, créatrice du label Kilometre Paris où se télescopent la mode, le design, le voyage et l’artisanat.

Kilometre n’a pas de domaine réservé.

Le voyage comme mode de vie, l’exploration comme distinction, la découverte comme luxe ultime : Kilometre fait dériver notre imagination. Au large, vers l’inconnu.

« Je parcours le monde à la recherche de l’insolite. Des kilomètres et des kilomètres de vie débordante. Je défriche, chasse, convoque le singulier, l’oublié, le méconnu. Je marche au coude à coude avec mon époque. Parfois même la devance. Avec, toujours, l’horizon pour ligne de mire. » Alexandra Senes

Dans sa quête, Kilometre fait du « made in » pluriel sa marque de fabrique.

Des paniers fabriqués au Maroc, des assiettes peintes au Sénégal, des tapis réalisés par des brodeuses à Fès, des robes chemises brodées main au Mexique ou en Inde, Kilometre confie la fabrication de ses produits à ceux qui en maîtrisent le savoir-faire, dans le respect de l’artisanat traditionnel.

« Je suis née à Dakar et j’ai passé mon adolescence à Manhattan. Je suis arrivée à Paris à 17 ans. Journaliste pour des revues parisiennes, j’ai continué à voyager pour réaliser des reportages à travers le monde, de Beyrouth à Johannesburg en passant par le désert du Siwa en Egypte. Le voyage est pour moi un mode de vie. »

Alexandra Senes Kilometre PAris
Mon travail de dénicheur me permet d’avoir un temps d’avance sur les esthétiques à venir. 

D’une façon générale, la mode circule de plus en plus vite avec internet. On repère ce qui va arriver de plus en plus en avance et l’on s’en lasse tout aussi rapidement.

Pour rompre cette mécanique, je suis toujours à l’affût de l’insolite. J’écoute, je m’imprègne, j’observe et je restitue.

Voyager m’a toujours permis de relativiser. Cela me permet d’avoir un lien avec la réalité mondiale, de prendre du recul par rapport aux codes visuels français et à une esthétique déjà figée, déjà finie.

autres portraits de créateur